Crocus

Bien laver ses habits pour les garder longtemps

Prendre soin de ses vêtements pour les faire durer

L’entretien des vêtements. Ce n’est pas forcément l’étape la plus amusante concernant les habits, mais indispensable. Un bon entretien vous garantira une longévité et un aspect impeccable de vos tenues. Cela n’est pas toujours facile avec  les différentes matières composant les vêtements, les symboles d’entretien et le temps que nous disposant pour cette tâche ménagère. Vous trouverez ici un petit récapitulatif de la base des soins à apporter à vos pièces.

Déchiffrer les symboles d’entretien

Le mieux est de respecter l’étiquette d’entretien. Ceci vous garantira une longévité du vêtement, en préservant les fibres et les couleurs. Le bon sens est de mise, car parfois, pour se prémunir d’erreurs dû à l’entretien ou être tout simplement plus prévenants, certaines marques mettent beaucoup de restrictions. Un petit rappel avec le tableau ci-dessous.

Laver correctement ses habits

Le petit symbole avec la cuve indique que vous pouvez laver vous-même le vêtement en machine, ou éventuellement à la main. Sachez toutefois que certaines marques préconisent seulement le lavage à sec, au pressing, pour éviter  des éventuelles réclamations. Ce n’est ni économique ni écologique. Des matières telles que le coton ou le lin se lavent très bien à la machine. Si l’habit en question a une telle étiquette, et qu’il est composé exclusivement de ces matières (donc pas de cuirs, de soie, ou autres matières délicates) faisant partie intégrante du vêtement, ne pouvant être enlevé avant lavage, vous pouvez sans autre le laver en machine. Soyez raisonnable, pas plus de 40°. 

Triez les couleurs claires et les foncées. Evitez d’utiliser les lingettes anti-décoloration, elles sont remplies de produits chimiques qui se déposeront sur les vêtements. Il y a mieux pour votre peau!

Triez également ceux qui peuvent être laver de façon standard et ceux qui ont besoin d’un traitement de faveur. Le mieux, pour pouvoir remplir votre machine, pour ne pas en faire quinze à moitié remplies, mettez ceux qui sont moins délicat (qui par exemple pourraient être lavé à 40°) avec les plus délicats (lavable à 30°) ensemble. Souvent , nos vêtements ne sont pas si sales, les produits de lavage étant efficaces à basses températures.

Mettez les pièces plus sensibles dans un filet (ceux à dentelle, tissus délicats, soutien-gorges, à nombreux cordons ou lacets ou si les autres vêtements comportent des boutons et autres crochets pouvant s’agripper) pour les protéger. Retournez les vêtements à l’envers, fermez bien toutes les fermetures Eclair et les pressions. Cela protégera les parties métalliques et évitera des accrochages avec les autres vêtement tout en préservant les couleurs.

Côté produits, les plus efficaces contre les taches tout en respectant les couleurs sont les lessives liquides. Les lessives spéciales couleurs ou noires sont parfaites pour l’éclat des couleurs, mais pour les taches, cela laisse à désirer. Personnellement, j’utilise depuis des années les lingettes Washo, et j’en suis très contente! Les adoucissants, cela fait un moment que j’en n’utilise plus du tout. Pourquoi? Parce que cela n’est pas économique, ni écologique, et n’est pas si bon que cela pour le linge et la peau, avec leurs nombreux composants allergènes et chimiques. De plus ils réduisent le pouvoir absorbant des tissus. Donc je vous conseille de les proscrire. Vous pouvez par contre les remplacer par du vinaigre, qui est anti-calcaire. Il assouplira les vêtements, fixera et ravivera les couleurs. Un demi-verre de vinaigre blanc dans le compartiment assouplissant et le tour est joué.

Les sprays désodorisants, à part rajouter des produits inutiles sur votre tenue, n’est pas plus efficace qu’une bonne aération. Autant suspendre votre vêtement avec une fenêtre ouverte tout près ou en extérieur (pas en plein soleil, sinon gare aux couleurs qui s’effacent!)

Souvent, nous lavons aussi trop souvent et avec trop de produit les habits. Quelques gestes simples, et vos vêtements et l’environnement vous diront merci:

  • Traiter les tâches avant lavage (j’ai traité ce sujet dans un article) , avant de passer en machine. Par exemple du savon de Marseille humide sur les zones clés (dessous de bras, col de chemise), de la terre de Sommières pour les tâches de gras (attention, faire agir durant 3h, et à faire rapidement, dès la tache faite) ou le bicarbonate de soude qui détache, assainit et désodorise (pour ces deux derniers points, mettre une cuillère à soupe de bicarbonate dans le compartiment assouplissant)
  • enlever l’option prélavage, elle n’est pas utile, sauf si votre linge est très sale (mais vraiment très sale)
  • Mettez moins de produits que ce qui est indiqué sur l’emballage de la lessive, la plupart de nos vêtements n’ont besoin souvent que d’un rafraichissement.
  • diminuer la température de lavage, car souvent, le vêtement n’a besoin que d’un rafraichissement. Le lavage à 30° est donc suffisant. Réserver les machines à 60° pour les linges de cuisines et serpillères, si vraiment il y a besoin et les linges de bain. Vous pouvez mettre le programme rapide si le linge n’est pas très sale.

Sécher les vêtements avec précaution

Il faut savoir qu’un sèche-linge, ou tumbler, abîme énormément les textiles. Il y a qu’à voir toutes les fibres que le filtre récupère. Toute cette matière, c’est de la matière en moins sur les textiles. Je sais que c’est très pratique, pour plein de raisons (place, pas besoin de repassage, douceur, etc), mais mieux vaut ne pas en abuser. Tout ce qui est draps, serviettes, linge de maison, dessous en coton, chaussettes, T-shirt et sweat (gare aux motifs qui peuvent “fondre” ou se détériorer au fur et à mesure), pyjama et joggings supportent bien le sèche-linge. Pour le reste, mieux vaut éviter pour une plus longue longévité des habits.

Sachez aussi que c’est souvent dans le sèche-linge que certains vêtements rétrécissent car souvent, l’attention est porté sur la température de lavage et moins sur celle du séchage. Donc conformez-vous à l’étiquette. Si le symbole du sèche-linge est barré, ne l’utilisez pas. Ou vraiment à basse température de séchage, mais vu le résultat (vêtement passablement humide encore), autant laisser sécher à l’air.

Si vous avez la possibilité de faire sécher en extérieur, évitez le plein soleil, qui peut faire craquer certaines fibres (comme la soie et les lainages) et faire partir les couleurs.  Le mieux est de les retourner sur l’envers (normalement vous l’avez déjà fait pour le lavage).

Les lainages se sèchent à plat, comme tout ce qui sera à maille, pour éviter une déformation. Les vêtements en soie également, ou suspendus directement sur son cintre, pour éviter la marque du fil, qui casserait les fibres et qui est très difficile à faire partir au repassage.. Les pantalons, les pendre par le bas, dans le sens du pli.

Précaution lors du repassage

Si vous sortez rapidement du lave-linge les vêtements, les secouez voire les lissez avec les mains avant séchage, le repassage devient superflu pour la plupart des tenues. Malgré tout, certaines demanderont toujours un petit coup de fer. Réglez bien la température, repassez sur l’envers pour éviter de lustrer (les marques du fer claires sur les vêtements foncés aux niveaux des coutures et poches).

La vapeur est une bonne aide pour défroisser. Attention pas pour la soie par contre. Si des plis se sont formés, vous pouvez utiliser une pattemouille (un petit chiffon propre humide) entre votre vêtement à repasser et le fer, ou humidifier directement avec un peu d’eau le plis puis repasser. Ce dernier partira.

L’importance du rangement dans l’armoire

Le rangement fait partie intégrante d’un bon entretien. En effet, si les tenues sont bien entreposées, la case lavage-repassage peut être écourtée. C’est également important pour vous y retrouvez le matin pour choisir votre tenue de la journée, sans prise de tête.

Donc, sur les étagères, pliez et ordonnez en de jolies piles pulls, t-shirts et pantalons. Les matières plus délicates, vous pouvez les rouler pour moins marquer les fibres ou le mieux, suspendre sur cintres. Evitez de tasser vos vêtements, sinon vous seriez obligées de redonner un coup de vapeur avant de pouvoir porter l’habit.

Pour éviter les petites bêtes type mites, vous pouvez mettre des sachets de lavandes, des écorces d’oranges et des clous de girofles ou avec des feuilles de laurier-rose.

Le soir, lors de votre changement de tenue ou pour la nuit, n’entassez pas vos vêtements de la journée  n’importe comment. Munissez-vous d’un valet muet pour les poser ou suspendez-les pour les aérer. Vous pouvez également défroisser avec les mains les habits portés, évitant plis et cassures des fibres. Le vêtement paraîtra frais et propre le lendemain, prêt à vous servir une nouvelle journée!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.